mot spirituel

1 Mose 8,22
“Solange die Erde stehet, soll nicht aufhören Samen und Ernte, Frost und Hitze, Sommer und Winter, Tag und Nacht.”

 

Willkommen auf unserer Homepage

Seien Sie herzlich willkommen auf der Homepage der Protestantisch-Reformierten Kirche von Luxemburg!

Pfarrer Karl Georg Marhoffer und das Konsistorium freuen sich, Sie in der reformierten Kirche in Esch/Alzette, im Süden Luxemburgs, dem Minett, zu begrüßen. Alle reformierten evangelischen Christen und Christinnen in Luxemburg können hier eine geistliche Heimat finden. Wir hoffen, Ihr Interesse zu wecken, dass auch Sie bei den Reformierten Luxemburgs Ihre geistlichen Wurzeln schlagen.

Aufs Kennenlernen zum Beispiel sonntags um 10 Uhr im Gottesdienst freuen sich
Pfarrer Karl Georg Marhoffer und das Konsistorium.

 

Bienvenue sur la page d’accueil de l’Eglise Protestante Réformée du Luxembourg!

Le pasteur Karl Georg Marhoffer et le consistoire ont le plaisir de vous accueillir dans l’Eglise Réformée à Esch/Alzette, au sud du Luxembourg, dans la région Minette. Tous les chrétiens protestants réformés au Luxembourg peuvent trouver ici un foyer spirituel. Nous espérons susciter votre intérêt afin de prendre racine spirituelle chez les réformés au Luxembourg.

Le pasteur Karl Georg Marhoffer et le consistoire se réjouissent de faire votre connaissance, par exemple à 10 heures au culte dominical.

Résumé de la prédication en français

Evangile selon Jean 6, 37-40
37 Tous ceux que le Père me donne viendront à moi et je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi. 38 En effet, je suis descendu du ciel pour faire non pas ma volonté, mais celle de celui qui m’a envoyé. 39 [Or, la volonté du Père qui m’a envoyé,] c’est que je ne perde aucun de tous ceux qu’il m’a donnés, mais que je les ressuscite le dernier jour. 40 En effet, la volonté de mon Père, c’est que toute personne qui voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle, et moi, je la ressusciterai le dernier jour.

Le dimanche des morts – dernier dimanche du calendrier liturgique protestant. La simple évocation de ce nom en fait frémir plus d’un. Elle nous confronte à une réalité que nous repoussons généralement loin à l’arrière-plan.

Vous n’avez pas hésité à faire le déplacement. Vous, qui assistez au culte d’aujourd’hui, vous avez dit au revoir à quelqu’un. Vous êtes touchés par la mort de votre père, de votre mari, de votre épouse, touché par la mort d’un ami, d’une amie, d’un parent, d’un voisin ou d’une connaissance.

Vous vous occupez peut-être d’une personne dont la fin de vie est proche, à domicile ou en maison de retraite.

Pas tous et toutes ont pu faire leurs adieux, parce que le décès les a surpris ou parce qu’ils habitent loin.

D’autres encore ont pu accompagner le mourant lors de sa dernière marche, dire une prière, chanter une chanson, lui tenir la main.

Non pas tous et toutes ont pu s’endormir paisiblement. Ce n’est pas entre nos mains, même pas pour notre propre mort. « Je ne perdrai aucun de ceux que le Père m’a confiés », dit Jésus-Christ.

Avec lui, aucun et aucune ne se perd : Comme dans un large manteau. Comme sous un toit protecteur. « Tous ceux que mon Père m’a confiés viendront à moi. Celui qui vient à moi, je ne le rejetterai pas ».

Des bras ouverts pour m’accueillir. Autorisés à être enfant parce que nous sommes enfants de Dieu.

Les paroles de Jésus me réconfortent. Dieu qui m’a appelé à la vie ne me perd pas. Dieu envoie Jésus comme son messager :

« Car telle est la volonté de mon Père : tous ceux qui verront le Fils et croiront en lui obtiendront la vie éternelle. Au dernier jour, je les ressusciterai de la mort. » „Résumé de la prédication en français“ weiterlesen